Bookmark and Share

Installation pompe à chaleur


Les pompes à chaleur à capteurs horizontaux :

Ce type de pompe à chaleur s'appuie sur un réseau de capteurs (des tubes de polyéthylène) enterrés à une profondeur allant de 0,60 m à 1,20 mètre. Ce réseau prélève les calories du sol grâce à un fluide caloporteur (eau glycolée ou fluide frigorigène).

Ce réseau de tubes dépasse plusieurs centaines de mètres. Ils sont posés en boucles régulières à au moins 40 cm les unes des autres : cela permet d'obtenir un prélèvement égal de la chaleur du sol. Dans le cas où la chaleur d'une zone serait plus fortement sollicitée, il y aurait un risque de gel de cette zone.

Pour calculer la surface de captage nécessaire, il faut multiplier par environ 2 ou 3 la surface à chauffer. Ainsi, pour une maison de 150 m², les capteurs occuperont entre 300 et 450 m² de votre jardin. Veillez à ce que les capteurs se tiennent à plus de 2 mètres des arbres, des fondations de la maison, des égouts ou fosses septiques. La surface de terrain située au-dessus des capteurs doit rester libre : pas de terrasse, de voie goudronnée et pas de réseaux d'eau (risque de gel). Il faut lui permettre de rester le plus perméable possible. En effet, plus le terrain sera humide, meilleure sera l'efficacité de la pompe à chaleur. C'est pourquoi la nature du sol est également déterminante pour cette installation.


Les pompes à chaleur à capteurs verticaux :

Ce type de pompe à chaleur fonctionne à partir d'un capteur en forme de U (double tube de polyéthylène) dans lequel circule de l'eau glycolée en circuit fermé. Cette sonde est installée par forage vertical. La profondeur varie en fonction de la surface à chauffer. Pour un mètre carré de surface à chauffer, il faut compter un mètre de profondeur. La puissance tirée du sol représente entre 25 et 50 W par mètre linéaire.

Ainsi, pour chauffer une maison de 120 m² habitables, deux sondes géothermiques de 50 m conviennent. Ce type de pompe à chaleur, dont l'installation est plus coûteuse que celle avec capteurs horizontaux, est indiquée lorsque la surface de terrain disponible est faible.

Il faut faire appel à une entreprise de forage spécialisée afin d'être sûr de respecter les procédures administratives de la protection des sous-sols. Le type de forage varie suivant la qualité du sol. Un forage de qualité a une durée de vie de 50 ans. Vous trouverez la liste des foreurs Qualiforage sur le site Géothermie Perpectives, mis en place par l'ADEME et le BRGM.

Télécharger la plaquette Qualiforage au format Pdf.


logo hermie perspectives

Article également existant pour les univers
SITE MAP