Choisissez un sujet

Fourniture de gaz : Gazprom concède un gros rabais à E.ON

9 July 2012

E.ON AG et OAO Gazprom sont parvenus à un compromis concernant leurs contrats de fourniture de gaz à long terme et ont signé à cet effet, les accords correspondants le 5 juillet dernier. Ce compromis qui comprend une adaptation rétroactive des conditions tarifaires pour la période de révision des prix depuis le dernier trimestre de 2010, devrait selon les prévisions d'E.ON avoir un effet positif de près de 1 milliard d'euros sur les résultats semestriels du Groupe. Gazprom fournit du gaz naturel au groupe E.ON depuis 1973. Les contrats de fourniture de gaz actuels courent jusqu’en 2036 et couvrent au total jusqu’à 600 milliards de mètres cubes. Ils représentent donc une pierre angulaire de la sécurité de l’approvisionnement pour l’Allemagne et l’Europe. Le gazoduc Nord Stream, qui traverse la Baltique et dont E.ON détient une part, contribue à cet objectif. Le Nord Stream crée en effet une liaison directe entre les champs de gaz de Russie et les marchés de vente d’’Europe occidentale, fournissant une capacité de transmission répondant à une grande partie des besoins additionnels en importations de gaz prévus par l’Union Européenne. Depuis 2011, une capacité de transport de près de 27,5 milliards de mètres cubes de gaz est disponible chaque année. Une fois le second gazoduc parallèle terminé, il portera cette capacité à 55 milliards de mètres cubes par an. E.ON possède aussi une part de 25% dans le champ de gaz de Yuzhno Russkoye en Sibérie, situé à 3.500 km au nord-est de Moscou et qui, avec des réserves de plus de 600 milliards de mètres cubes, est l’un des plus grands champs de gaz au monde.

« Nous sommes heureux de l'achèvement de nos négociations et des bons résultats qu'elles ont données pour les deux côtés. Gazprom et E.ON ont montré une fois de plus que, partenaires stratégiques de longue date, ils étaient capables de trouver ensemble des solutions viables. « La signature des accords consolide encore davantage notre partenariat fructueux de longue date avec Gazprom, » a indiqué Johannes Teyssen, PDG d'E.ON AG.

E.ON a ainsi réussi à renégocier la totalité des conditions tarifaires de ses volumes actuellement indexés sur le pétrole de ses contrats de fourniture de gaz à long terme. D'après le géant énergétique allemand, cela constitue une étape majeure vers la restauration de la compétitivité des contrats de fourniture de gaz à long terme : "le risque du portefeuille d'approvisionnement en gaz du groupe décroît substantiellement."

En rapport avec l'accord conclu avec Gazprom, E.ON a également revu à la hausse ses perspectives pour 2012. La société a aussi pris en compte les effets contraires de la cession de sa société de transmission de gaz Open Grid Europe, ainsi que la baisse des volumes de production de son activité E&P en raison de retards de mise en service ou de pannes de plateformes gazières.

Pour l'exercice 2012, E.ON prévoit désormais un revenu net situé entre 4,1 et 4,5 milliards d'euros (contre 2,3 à 2,7 milliards euros jusqu'à présent). Depuis l’acquisition en 2007 de la société russe de production d’électricité, OGK-4, E.ON est non seulement l’un des plus grands acheteurs de gaz russe mais aussi le plus gros investisseur étranger sur le marché énergétique russe.

** Cet accord de négociation met également un terme aux procédures arbitrales en cours.


(lire la suite)

GDF Suez a démarré un nouveau projet solaire au Canada

9 July 2012

GDF suez, a annoncé la semaine dernière le démarrage de la construction d'un projet solaire en Ontario au Canada, à travers sa filiale à 100% International Power. Le projet de Brockville aura une capacité installée de 10 MW, soit suffisamment pour desservir près de 1.700 foyers. Un contrat d'achat d'électricité de 20 ans a été signé avec l'Office de l'électricité de l'Ontario pour toute la durée de la production.

Le projet, d'une valeur de 50 millions $CAD (40 millions d'euros) doit être développé dans le cadre du programme de subvention des énergies renouvelables de l'Ontario (tarifs de rachat garantis) et devrait être opérationnel début 2013. Les modules solaires photovoltaïques seront fournis par Suntech, le plus grand producteur mondial de modules solaires.

En outre, le Groupe indique avoir finalisé son premier projet solaire d'envergure aux Etats Unis, une installation de 2 MW sur le site de sa station de pompage hydroélectrique de Northfield Mountain dans le Massachusetts. La centrale qui a commencé à produire de l'électricité pour le réseau régional fin mars est une des plus vastes installations solaires de Nouvelle-Angleterre, avec plus de 18.000 panneaux photovoltaïques.

En Amérique du Nord, le Groupe exploite actuellement 27 centrales d'énergie renouvelable alimentées par le solaire, l'éolien, la biomasse et l'hydroélectricité, pour une capacité totale de 667 MW au 30 juin 2012. Deux stations de pompage hydroélectriques apportent une capacité supplémentaire de 1124 MW* à ce portefeuille d'énergies vertes.

L'énergie solaire représente actuellement 1 % de la capacité de production électrique globale de GDF Suez. En 2011, GDF Suez a mis en service près de 38 MW de capacités solaires photovoltaïques en France : les centrales de Bollène (4 MW) et de Beaucaire-Tarascon (3 MW) développées par CN'AIR, ainsi que les trois installations de Curbans (totalisant 26 MW), ainsi que le parc de Porette de Nérone (3,8 MW) en Corse.

** taux de change 1 €/1,254 $CAD.

(lire la suite)
Mots clés : Solaire Projet nouveau

Inauguration de la serre photovoltaïque de Caissargues

6 July 2012

La serre photovoltaïque de Caissargues située dans le Gard a été inaugurée le 3 juillet dernier par Solairedirect, un opérateur français dédié à la production d'électricité solaire. La société a ainsi construit une serre de plus de 17.000 m2 recouverte en partie de panneaux photovoltaïques destinée à une production agricole bonifiée, car protégée des aléas climatiques.

Alain Yang, propriétaire des terres agricoles, va pouvoir au final, profiter d'un abri pour ses cultures (tomates, fraises, asperges, blettes, etc.) et recevoir un loyer de l'opérateur d’électricité solaire. "Ça leur permet de vendre de l'électricité et moi de faire pousser des légumes et de conforter l'activité de mes employés", a expliqué l'agriculteur - maraîcher. Cet outil ultra moderne a déjà permis la production des premiers fruits et légumes.

Le chantier démarré en août 2011, après une étude d'impact environnemental approfondie, a duré 7 mois. Les travaux ont commencé avec le terrassement et la construction d'un bassin de rétention d'eau de pluie .

L'ultime étape a été le montage de la serre avec la pose des panneaux photovoltaïques. Afin d'optimiser la production agricole, 30 centimètres de terres agricoles décapées en début de chantier ont été reposées. Avec ses 6.270 panneaux solaires installés et sa puissance de 1,2 MW, la serre agricole de Caissargues dont le raccordement au réseau électrique a été effectué en avril 2012, produira chaque année l’équivalent de la consommation électrique de 1.500 personnes, soit quasiment la moitié des habitants de la commune de Caissargues, ainsi que 742,6 tonnes de CO2 é conomisées.

Cette réalisation a été financée grâce aux banques Natixis Energeco et Oséo, ainsi que par des fonds d'investissement de proximité gérés par 123Venture. Ce projet représente un investissement total de plus de 5M € et s'ajoute aux nombreuses initiatives encouragées par le département du Gard en matière d’énergies renouvelables.

"Cette expérience d’installation de panneaux photovoltaïques sur le toit d'une serre agricole montre le potentiel de la combinaison entre production d’électricité solaire et culture maraichère. L’innovation de cette construction réside en effet dans cette double activité déjà prospère" s'est félicité Thierry Lepercq, président de Solairedirect.

(lire la suite)
Mots clés : Photovoltaïque

Widget interactif de la météo des énergies renouvelables

5 July 2012

L'objectif de cette météo est de vulgariser, promouvoir et favoriser la mise en œuvre des énergies renouvelables auprès du grand public. Vous pouvez dorénavant la diffuser en intégrant gratuitement à votre site web un widget interactif tel celui ci-dessous : Ce widget vous permet d'avoir la météo des énergies renouvelables mise à jour automatiquement. Pour cela, à vous de sélectionner la période couverte, la ou les villes (passage d'une ville à l'autre à chaque actualisation de la page), la ou les technologies (photovoltaïque, thermique et éolien) et la taille de la bannière… afin d'obtenir un code source à intégrer dans l'interface administrateur de votre site web. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le site internet de la météo des énergies renouvelables et notre page dédiée à cet outil.

(lire la suite)
Mots clés : météo

Réaction d'HESPUL aux critiques de l'ENTSO-E sur les règles de raccordement des installations photovoltaïques

5 July 2012

Le 25 avril dernier, l'ENTSO-E, l'association des gestionnaires européens de réseau de transport d'électricité, a publié un rapport traitant de la sécurité du système électrique européen, au regard des règles de déconnexion des installations photovoltaïques. Dans ce rapport, l'ENTSO-E alerte les autorités compétentes sur le fait que la réglementation, les normes et autres référentiels des gestionnaires de réseau de distribution en vigueur dans les Etats d'Europe de l'Ouest sont pour la plupart incompatibles avec les règles d'exploitation des réseaux de transport d'électricité et pourraient affecter la sécurité du système électrique européen. Rapport de l'ENTSO-E (en anglais) sur la sécurité du système électrique européen et les règles de raccordement des installations photovoltaïques - avril 2012 (PDF - 314.2 ko) En réaction à ce rapport, HESPUL appelle à plus de dialogue entre les gestionnaires de réseaux de transport et de distribution, les producteurs et les fabricants d'onduleurs : Réaction d'HESPUL à la publication de l'ENTSO-E sur les installations photovoltaïques - juillet 2012 (PDF - 93.3 ko) Ce rapport fait suite à une lettre de l'ENTSO-E adressée à la Commission Européenne en juillet 2011. La CRE (Commission de Régulation de l'Energie) avait alors sollicité l'avis d'HESPUL à ce sujet. Lettre de ENTSO-E (en anglais) adressée à la Commission Européenne - juillet 2011 (PDF - 170.3 ko) Réponse d'HESPUL au courrier de la CRE - août 2011 (PDF - 1.3 Mo)

(lire la suite)

Carte de productible du mois de juin 2012

5 July 2012

La carte de productible du mois de juin 2012 est désormais disponible. Consulter les cartes de productible mensuel dans l'onglet Outils

(lire la suite)
Mots clés : 2012

Japon : "plus de 100 projets de parcs photovoltaïques"

5 July 2012

Les compagnies d'électricité japonaises sont désormais tenues d'acheter toute l'électricité produite à partir de sources d'énergie renouvelable (éolien, solaire, biomasse, géothermie) à des prix plus élevés et déterminés par l'Etat. Ainsi, pour l'électricité solaire, le tarif de rachat a été fixé à 42 yens (ou 0,42 euros) le kilowattheure, soit l'un des tarifs de rachat (Feed-in Tariff) les plus élevés au monde. Par comparaison, en France, le tarif de rachat de l'électricité solaire photovoltaïque produite à partir de panneaux solaires s'élèvait au 1er avril 2012, à 37,06 centimes/kWh pour les particuliers, concernant une installation intégrée au bâti inférieure à 9 kW. Au dessus de cette puissance, le prix de rachat est passé à 32,42 centimes/kWh.

Cette mesure en vigueur depuis le 1er juillet 2012, a aussi pour objectif de faire entrer de nombreuses entreprises sur le marché nippon de la production d'électricité 'renouvelable'. Dans l'archipel, il y aurait en construction ou en projet plus de 100 parcs photovoltaïques d'une puissance unitaire de plus d'1 mégawatt, d'après les données recueillies par le groupe d'information économique Nikkei.

Nippon Crucible, un fabricant de céramiques réfractaires a annoncé le 28 juin dernier, qu'il allait se lancer dans la production d'électricité photovoltaïque en utilisant des terrains basés dans la ville de Toyota (Préfecture d'Aichi). La production d'énergie annuelle est estimée à 2,2 millions de kWh pour 750 tonnes de CO2 non rejetés dans l'atmosphère. La superficie utilisée sera approxivement de 36.000 m2, et le montant de l'investissement initial d'environ ¥ 650.000.000 (soit 6,48 millions d'euros).

Autres annonces évoquées par la presse locale :

Mori Holdings - un promoteur immobilier et Japan Wool Textile - un fabricant de fibres, ont annoncé qu'ils entreront également sur le marché nippon en installant des panneaux photovoltaïques sur des terrains de golf.

Mitsui Matsushima, un exploitant de mines de charbon et vendeur de matériaux de construction, a indiqué vouloir installer des panneaux photovoltaïques d'une puissance de 2 MW sur ses propres terrains dans la ville de Fukutsu, (Préfecture de Fukushima).

La société spécialisée dans les centres de données, Bit-isle prévoit pour sa part de placer des panneaux photovoltaïques dans la ville de Takehara, (Préfecture de Hiroshima). La superficie de panneaux photovoltaïques couvrira environ 72.700 m2, divisés en trois zones, pour une production annuelle d'énergie unitaire avoisinant les 2 millions de kWh.

Nippon Telegraph and Telephone (NTT) a indiqué de son côté avoir créé une société de production d'énergie photovoltaïque, afin d'exploiter au mieux 60 MW de systèmes photovoltaïques répartis sur 30 sites au Japon.

Le conglomérat industriel Toshiba s'apprête à construire un parc solaire capable d'alimenter 30.000 foyers à Minamisoma, une localité située à moins de 30 kilomètres du complexe atomique de Fukushima.

La firme Kyocera a annoncé la construction d'une centrale solaire de 70 mégawatts permettant d'approvisionner quelque 22.000 habitations dans la préfecture de Kagoshima (sud-ouest).

Enfin, le groupe de télécommunications mobile Softbank prévoit la mise en place de la plus grande centrale solaire du Japon dans l'île septentrionale de Hokkaido, après avoir inauguré un petit parc photovoltaïque dimanche à Kyoto (centre-ouest).

La part des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique japonais reste relativement faible, moins de 2%, hors production hydraulique. Le parc nucléaire nippon étant quasiment à l'arrêt depuis la catastrophe de Fukushima le 11 mars 2011, la production électrique a été largement compensée par des centrales thermiques, fonctionnant au gaz, au charbon ou au pétrole.

(lire la suite)
Mots clés : projets Japon

Schott Solar se retire de la production photovoltaïque cristalline

3 July 2012

Suite à des conditions de marché fortement dégradées ces derniers mois, la compagnie Schott Solar a annoncé qu'elle se retirera de la production photovoltaïque cristalline dans le courant de l'année. Cette décision qui concerne environ 870 employés dans le monde a pour objectif d'éviter "le recours à des licenciements" a prévenu l'industriel allemand.

La fabrication de modules à couches minces en Allemagne à Jena n'est pas concernée et l'activité du solaire thermique à concentration (CSP) qui connait un certain succès va également se poursuivre a indiqué Schott Solar qui prévoit de belles perspectives de croissance sur ce marché.

Le marché du photovoltaïque se caractérise aujourd’hui par d'importantes surcapacités et de sévères baisses de prix. Ce phénomène peut être largement attribué à la concurrence asiatique.

Schott Solar explique avoir mis tous ses efforts, ces deux dernières années, pour réduire ses coûts de production de 50%. Par ailleurs, sa R & D a apporté des avancées technologiques majeures qui ont été transposées en un temps record sur des séries industrielles. En parallèle les ventes du fabricant allemand ont augmenté de trimestre en trimestre.

Cependant l’instabilité des politiques de soutien au photovoltaïque ont mis la branche sous pression. Schott Solar indique avoir exploré de nombreuses pistes pour être à même de poursuivre la production de modules cristallins photovoltaïques mais "les conditions du marché n’ont malheureusement pas permis de les suivre."

Schott Solar explique enfin s’être rapproché des partenaires sociaux afin de trouver des solutions socialement acceptables pour ses collaborateurs comme des reclassements au sein d’autres activités du Groupe Schott.

(lire la suite)

Panasonic affiche ses ambitions dans le photovoltaïque

3 July 2012

« Panasonic pourrait augmenter la production de ses panneaux solaires d'environ 30 % pendant la prochaine année fiscale » a déclaré Kazuhiro Yoshida, directeur de la division Solaire de Panasonic au niveau mondial. Cette annonce fait suite à la mise en place par le gouvernement Japonais, au 1er juillet 2012, d'un tarif de rachat de l'électricité solaire à 42 yens le kilowattheure. Il s'agit de l'un des tarifs de rachat (Feed-in Tariff) les plus élevés au monde.

Suite à cette annonce, Panasonic envisage d'augmenter sa production de panneaux photovoltaïques HIT jusqu'à 800 megawatts pour l'année fiscale qui finira en mars 2014, contre 600 megawatts estimés pour l'année fiscale en cours. Ce programme ambitieux sera notamment soutenu par l'ouverture, en décembre prochain, d'une nouvelle usine en Malaisie.

« L'annonce de ce nouveau tarif a vivement suscité l'intérêt des particuliers et des entreprises, et va fortement les inciter à utiliser leurs toits ou leurs champs inusités pour la production d'énergie solaire » a déclaré Kazuhiro Yoshida. « Nous maintenons notre objectif, initié en 2010, d'atteindre une capacité de production totale de 1,5 gigawatts au niveau mondial d'ici à mars 2016 ».

(lire la suite)
Mots clés : Photovoltaïque

Projets photovoltaïques : Sky Solar investira 900 millions $ au Chili

3 July 2012

Des représentants chinois**, dont la société Sky Solar, ont signé récemment un accord-cadre de coopération pour l'investissement dans des projets de centrales électriques photovoltaïques de 300 MW au Chili et leur construction pour une enveloppe de 900 millions de dollars. Engagé dans le développement des marchés photovoltaïques basés sur la parité réseau, Sky Solar a commencé à développer et investir depuis janvier 2010 dans un certain nombre de pays à fort rayonnement solaire, le plus important d'entre eux étant le Chili.

Lors de l'exposition photovoltaïque SNEC de Shangaï en mai 2012, Sky Solar a annoncé officiellement ses projets et réalisations chiliennes tout en déclarant une ère nouvelle de commercialisation mondiale d'énergie de projets photovoltaïques basés sur la parité réseau.

Sky Solar et Sigdo Koppers ont développé un portefeuille de plus de 300 MW de projets photovoltaïques. Sky Solar compte ainsi innover de manière progressive en lançant cette année un projet pilote de 2 MW suivi d'un projet de 18 MW au sol. Les autres projets devraient être d'au moins 150 MW et seront réalisés au cours des 18 prochains mois.


** Mme Amy Zhang, PDG de Sky Solar, Mme Guo Mingshe, directrice de la planification pour China Development Bank, et M. Christian Brinck, PDG de Sigdo Koppers.

(lire la suite)
Mots clés : projets
SITE MAP